Une femme accueille son bébé dans une piscine d'accouchement à domicile

J’ai (enfin) photographié un accouchement à domicile

Ça y est ☺️

Le Vendredi 16 Octobre 2021, j’ai réalisé mon plus grand rêve de photographe 👇🏾

Photographier un accouchement à domicile 😍

En effet, il me tenait à coeur de proposer cette belle prestation depuis plusieurs années ☺️

Comment s’est déroulé ce reportage ? Pourquoi ce parti pris de vouloir photographier exclusivement un accouchement à domicile ? Quel a été mon ressenti ?

Voici mon retour d’expérience, une sorte de récit d’accouchement du point de vue photographe 😁

maman qui sourit après avoir accoucher dans une piscine

La rencontre

J’ai rencontré Nolwenn par Facebook, sur un groupe dédié aux accouchements à domicile 

Elle a répondu à un de mes post où j’expliquais ma démarche, que ce serait mon 1er reportage accouchement et que ça me tenait à coeur depuis longtemps ☺️

Elle a gentiment accepté un 1er contact par Zoom puis une rencontre en face à face, chez elle, là où elle projetait de mettre au monde son 2ème bébé ☺️

Ce rdv à été l’occasion de réaliser une mini séance photo grossesse ☺️

C’est d’ailleurs une séance qui est automatiquement inclus dans mon reportage Délivrance, le nom que j’ai donné aux reportages d’accouchements à domicile 😉

Elle permet en effet de se rencontrer au moins une fois avant le jour J, d’être plus en confiance autant pour les parents que pour moi, de repérer la route et de découvrir le lieu d’accouchement (ça m’a permis par exemple de constater qu’il n’y avait aucun radar sur le trajet; pratique en cas d’urgence 😅) 

L’attente

Cette séance, réalisée 2 mois avant la date du terme, à confirmé que l’on était l’un comme l’autre motivé pour cette expérience ☺️

A partir de 4 semaines avant la date du terme, je suis rentré en période d’astreinte 👇🏾

Sac à dos prêt à partir 🎒

Téléphone en mode sonnerie 24h/24 📱

Rdv non nécessaire décalés 📆

Plus le temps passait, plus j’était stressé à l’idée que ça pouvait tombé n’importe quand; je sursautais presque à chaque fois que mon téléphone sonnait 😅 

C’est alors que j’ai reçu le fameux message que j’attendais depuis longtemps 😍

Capture d'écran que j'ai reçu de la part de la maman pour me dire que le bébé arriverai aujourd'hui

Le Jour J

Comme vous pouvez le voir, j’ai reçu ce message à 5h37

Ayant 2h de route pour arriver jusqu’à chez Nolwenn (plus exactement 1h45 + 15mn pour atteindre ma voiture depuis chez moi #habitterenvillesansgarage), je n’ai pas pris de risque je suis parti de suite 🚗

Finalement, je l’ai pris relativement tranquillement et j’ai plutôt respecté les limitations de vitesse (du moins plus que je ne l’avais prévu 😅)

Une fois arrivé, vers 7h45, il faisait encore nuit, j’ai eu une petite frayeur car un des chiens de Nolwenn était dehors et m’aboyait desssus (faut le comprendre un noir dans le noir qui débarque chez toi, ça fait peur 😅)

Ça n’a été que de courte durée car une des soeurs de Nolwenn est venu à ma rencontre et m’a fait rentrer

Ça y est, j’y étais 

Comme tous les débuts de reportage ou séance photo, il m’a fallu quelques minutes pour prendre mes marques et me dire « Bon ça y est, tu vas réaliser ton rêve, maintenant concentre toi, reste discret et fais ce que tu sais faire: des photos »

La difficulté de la lumière

Pour être honnête, je dois avouer que (en parlant de l’aspect technique photo en lui-même) j’ai eu une petite déception 😔

Je m’attendais à ce qu’il fasse sombre pour laisser Nolwenn dans sa bulle, mais je n’avais pas imaginé que ce soit aussi compliqué 😅 

En effet, plus il fait sombre, plus l’appareil galère à faire la mise au point et plus on perçoit la présence de « bruit » ou « grain » sur l’image

En l’occurence, il n’y avait que des guirlandes lumineuses et une bougie qui apporter un peu de lumière dans la pièce entièrement plongée dans le noir 

Étant habitué à gérer la lumière naturelle à ma façon, j’ai du pour le coup faire comme j’ai pu avec ce que j’avais, sans rien maîtriser du tout 

Ce qui fait que je suis un peu déçu de n’avoir réaliser des images aussi éclatante techniquement parlant que je l’aurai voulu 😕

Mais je reste fier d’avoir pu immortaliser ces moments si forts 😍

capture d'écran de la conversation messenger où Nolwenn ses soeurs et la doula expriment leurs ressenti sur ma présence le jour de l'accouchement

Le syndrome de l'imposteur

Autre difficulté pas évidente à gérer pour moi était ce qu’on peut appeler le syndrome de l’imposteur 😬

Nolwenn était entourée de ses soeurs, sa sage-femme et sa doula qui avaient toutes un rôle plutôt évident et même si ma présence était prévue, j’avais peur de déranger, de ne pas être à ma place 

Il fallait que j’arrive à être suffisamment présent pour capturer de belles images et suffisamment en retrait pour ne pas percer la bulle d’intimité

J’ai réussi à vaincre cela progressivement tout en gardant à l’esprit que ce je vivais était un vraiment un moment privilégié 🥰 

Et j’ai été profondément touché lorsque j’ai eu le retour de tout le monde 🥺 

Quand est-ce qu'il arrive ?

Comme dit plus haut, je suis arrivé sur les lieux de l’accouchement vers 7h45 🕢 (je sais c’est 7h30 mais il n’y a pas d’Emoji 7h45 😆)

Nolwenn s’est installée dans la pièce prévue pour l’accouchement vers 9h 🕘 Entre 10 et 11h, on l’a laissé prendre l’air et marcher un peu à l’extérieur et vers 11h30 on a commencé à remplir la piscine (après avoir bataillé à faire tenir l’adapteur du robinet 😅 )

La piscine n’était prête qu’en début d’après-midi ; Nolwenn y est rentré seulement vers 15h 

Toujours pas de Bébé à l’horizon…

Je ne te cache pas que c’était long 😅 

Mais ça valait le coup d’attendre 😍

L'arrivée de Bébé

L’attente était longue mais l’arrivée s’est passé tellement vite 😱

Lorsqu’à 17h55 Bébé à poussé ses premiers cris, dans ma tête tout un tas de choses se sont bousculées👇🏾

Wow 😍, c’est impressionnant 😳, c’est beau ☺️

Un mélange de « Déjà ?! » et de « Enfin te voilà 😅 »

Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est le visage de Nolwenn 😍

À l’instant même où elle tenait son bébé dans les bras pour la 1ère fois, son visage s’est illuminée 🤩

« Oh mon bébé, te voilà, on l’a fait 🥺🥰 »

Ces mots m’ont touché, voir transpercé ☺️

Même si sur le moment, je n’ai pas tout assimilé car j’étais pris par le fait d’être bien positionné et de ne pas rater la photo, voir en direct l’amour remplacer la douleur de manière instantanée était très impressionnant et très beau à voir 😍

Mon ressenti global

Bien que la journée fut intense, sur le moment je n’ai pas ressenti beaucoup d’émotions 😐

C’est comme si j’avais noté petit à petit tous les moments émouvants de la journée sur un carnet en me disant que j’allais être ému plus tard en les relisant 

A la fin de la journée, j’étais épuisé, j’avais mal au crâne comme jamais 🤯

En rentrant dans ma voiture, je n’ai pas eu le contre-coup émotionnel auquel je m’attendais, j’étais plutôt en mode « Il me reste 2h de route, j’ai mal au crâne, je veux rentrer, je veux prendre une douche, je veux dormir dans mon lit, j’aurais des émotions demain 😅 »

Et c’est en effet le lendemain que, petit à petit, à mesure que les souvenirs de la journée de la veille remontait que j’ai été ému 🥺

En réalité, j’ai eu l’impression que mes souvenirs étaient ceux d’un rêve pas d’une réalité 💭

Pourtant, en regardant les photos, j’avais la preuve que j’étais bien là et que j’avais bien vécu de mes propres yeux cet événement magique, à la fois puissant et doux 😍

Pourquoi photographier un accouchement à domicile ?

Ce moment hors du temps était vraiment magique 🤩

L’expérience que j’ai vécu et les images qui en ressortent prouvent qu’un accouchement n’est pas nécessairement sanglant, angoissant, bruillant et hyper médicalisé 

Accoucher chez soi, c’est possible et ça peut-être un très beau moment 😍

C’est ce que j’ai ressenti en le vivant, c’est naturel et finalement hyper logique d’accueillir son bébé directement dans l’intimité de son cocon ☺️

C’est ce que j’ai envie de montrer avec mes images en proposant le reportage Délivrance 

Bien entendu accoucher chez soi est un choix à ne pas prendre à la légère et il appartient à chaque femme de décider quel est le lieu ou la méthode d’enfantement qui l’a rassure le plus ☺️

Pour ma part, j’ai choisi de ne couvrir que les accouchements à domicile car, en adéquation avec les séances grossesse et bébé que je propose déjà, l’ambiance est douce, naturelle et intimiste ☺️

Photographier les accouchements est un type de reportage qui commence de plus en plus à se démocratiser ☺️ 

Un collectif de photographe d’accouchement, le Collectif CARMIN à même vu le jour, début 2021 et je suis très heureux de l’avoir rejoint il y a peu ☺️

Je suis photographe à Pau et me déplace dans un rayon d’environ 1h30 de route ☺️ 

Pour avoir plus d’infos sur mon approche et faire appel à mes services, visitez mon site et racontez moi votre histoire via le formulaire de contact 👇🏾

Je reviendrai vers vous pour programmer un rdv par visio afin de vous présenter toutes mes offres ☺️

Si vous avez vraiment envie d’immortaliser ce beau moment, mais que vous êtes complètement hors secteur, allez faire un tour sur l’annuaire du Collectif CARMIN, vous y trouver surement votre bonheur 😉

PS: C’est un garçon et il s’appelle Esteban ❤️

Articles similaires

casque audio rouge framboise sur fond noir

Pourquoi suis-je photographe à domicile ?

Chaque photo que vous pouvez voir sur mon site à été réalisée au domicile des personnes photographiées en utilisant pour éclairage seulement la lumière naturelle (parfois un peu d’éclairage domestique

Lire
Retour haut de page